La loche clown peut-elle vivre avec les carpes koï ?

Non, la loche clown et la carpe koï ne doivent pas être logées ensemble en raison de leurs exigences différentes et de leurs problèmes de compatibilité potentiels.

Bien que la loche clown et la carpe koï soient des poissons populaires et captivants, en raison des différences significatives de taille de la loche clown et de la carpe koï, des préférences de température et des exigences du réservoir, les garder ensemble peut entraîner du stress, de l’agressivité et des problèmes de santé potentiels pour les deux espèces.

Dans cet article, je vais essayer de différencier pourquoi ce n’est pas une décision idéale de garder la loche clown avec des poissons koï. Commençons donc la discussion.

can-clown-loach-live-with-koi

Pourquoi le clown Loach et le koï ne peuvent pas vivre ensemble ?

La loche clown et la carpe koï ne peuvent pas vivre ensemble, principalement en raison de leurs exigences différentes et de leurs problèmes de compatibilité potentiels.

Garder la loche clown et la carpe koï dans le même réservoir peut entraîner plusieurs défis et risques. Il est donc fortement conseillé de les garder séparés comme les autres compagnons d’aquarium agressifs.

Voici 11 raisons détaillées pour lesquelles ils ne sont pas compatibles avec les compagnons de réservoir :

  1. Différence de taille : Dans un environnement favorable, la carpe koï peut devenir beaucoup plus grande que la loche clown (environ trois pieds ou plus). La loche clown atteint généralement une taille maximale de six à huit pouces. La différence de taille substantielle présente un risque de blessure ou même de prédation, car les carpes koï peuvent involontairement blesser ou avaler la plus petite loche clown.
  2. Exigences de température : La loche clown est un poisson tropical et préfère des températures d’eau plus chaudes allant de 26 à 29 °C (78 ° à 85 ° F). En revanche, les carpes koï sont des poissons d’eau froide qui prospèrent à des températures comprises entre 59 ° et 77 ° F (15 ° et 25 ° C). Le maintien d’une plage de température appropriée pour les deux espèces simultanément peut être difficile et causer du stress aux poissons.
  3. Espace du réservoir : Les koïs sont des nageurs de grande taille et actifs qui ont besoin de beaucoup d’espace pour s’épanouir. Ils sont souvent gardés dans des étangs extérieurs ou de grands réservoirs. Bien que la loche clown soit plus petite, elle a également besoin d’un aquarium spacieux pour s’adapter à sa nature ludique et à son comportement de banc. Les garder ensemble peut entraîner une surpopulation, ce qui entraîne du stress, des conflits territoriaux et une qualité de l’eau compromise.
  4. Habitudes alimentaires : La loche clown est omnivore et apprécie une alimentation variée composée d’aliments vivants et surgelés, ainsi que de granulés coulants de qualité. Les carpes koï, quant à elles, sont principalement herbivores et préfèrent les matières végétales telles que les algues, les plantes aquatiques et les granulés spécialisés pour carpes koï. Leurs besoins alimentaires diffèrent considérablement, ce qui rend difficile la fourniture d’une nutrition appropriée pour les deux espèces dans le même aquarium.
  5. Conditions de l’eau : La loche clown prospère dans des aquariums bien entretenus avec de l’eau propre, un débit modéré et une filtration adéquate. Les carpes koï, étant des poissons d’étang, sont habituées à de plus grands volumes d’eau avec des systèmes de filtration naturels. Les conditions d’eau spécifiques requises par chaque espèce peuvent ne pas être compatibles lorsqu’elles sont combinées dans un seul réservoir.
  6. Différences comportementales : La loche clown est un poisson social qui s’épanouit en groupe et présente des comportements ludiques. Ils peuvent devenir stressés ou même agressifs s’ils sont gardés seuls ou avec des compagnons de réservoir incompatibles. Les carpes koï, bien que généralement pacifiques, peuvent être territoriales et peuvent ne pas apprécier la présence de poissons plus petits comme la loche clown sur leur territoire.
  7. Potentiel d’agression : Les carpes koï, surtout pendant la saison de frai, peuvent devenir territoriales et agressives envers les autres poissons. La plus petite loche clown peut devenir la cible d’agressions, entraînant des blessures et du stress.
  8. Débit d’eau : Les carpes koï préfèrent un débit d’eau doux ou des étangs calmes, tandis que la loche clown apprécie un débit modéré dans ses aquariums. Des préférences incompatibles en matière de débit d’eau peuvent causer du stress et de l’inconfort pour les deux espèces.
  9. Décorations de réservoir : Clown Loach aime les cachettes et les décorations naturelles dans son aquarium, telles que les grottes, le bois flotté et les plantes. Les carpes koï, étant principalement des poissons d’étang, peuvent déraciner les plantes et perturber les cachettes souhaitées de la loche clown.
  10. Transmission de maladies : Le mélange d’espèces de poissons provenant de différents habitats peut augmenter le risque de transmission de maladies. Les carpes koï et les loches clowns peuvent avoir des susceptibilités différentes à certaines maladies, ce qui les rend plus vulnérables lorsqu’elles sont logées ensemble.
  11. Taux de croissance: Les carpes koï grandissent à un rythme relativement plus rapide que la loche clown. La différence de taille peut créer un environnement déséquilibré, les carpes koï devenant trop grandes pour la loche clown et pouvant causer du stress ou de l’agressivité.

Compte tenu de ces diverses raisons, il est recommandé par les experts de prévoir des réservoirs ou des étangs séparés pour la loche clown et les carpes koï.

Loche clown dans l’étang de carpes koï : est-ce suicidaire ?

L’introduction de la loche clown dans un étang de carpes koï peut potentiellement être suicidaire pour des raisons suffisantes que j’ai déjà abordées.

Bien que les deux espèces soient fascinantes pour les pisciculteurs, les deux espèces présentent un risque, car les carpes koï peuvent involontairement blesser ou même s’attaquer à la loche clown sur une base régulière.

C’est la raison pour laquelle il est fortement déconseillé de ne pas mailler les deux espèces dans le même réservoir. Bien sûr, cela peut être suicidaire à la fin !

clown-loche-avec-koï

Loche clown vs Koï : Différences majeures !

La loche clown et la carpe koï sont toutes deux des poissons fantastiques, mais elles présentent des différences significatives dans divers aspects. Voici un tableau décrivant les distinctions importantes entre ces deux espèces :

AspectLoche clownKoi
Nom scientifiqueChromobotia macracanthusCyprinus carpio
TailleJusqu’à 6-8 poucesJusqu’à 3 pieds ou plus
Préférence de température78 °F à 85 °F (26 à 29 °C)59 °F à 77 °F (15 à 25 °C)
Type d’eauEau douceEau douce
ComportementPoissons sociaux, joueurs et en bancsGénéralement pacifique, territorial pendant le frai
DièteOmnivore – aliments vivants/congelés, granulés coulantsPrincipalement herbivore – algues, plantes aquatiques, granulés spécialisés pour carpes koï
Exigences relatives au réservoir et à l’étangRéservoir spacieux, cachettes, débit d’eau modéréGrand étang, adapté aux environnements extérieurs
Compatibilité avec d’autres poissonsGénéralement compatible dans un réservoir communautaireGénéralement compatible avec d’autres grands poissons paisibles
Durée de vie maximaleJusqu’à 10-15 ansJusqu’à 30-40 ans
Coloration et motifsDes couleurs vives, des motifs distinctifsDiverses variations de couleurs, souvent avec des marquages uniques
Convient aux aquariophiles débutantsConvient aux aquariophiles de niveau intermédiaire à expérimentéConvient aux gardiens d’étang débutants à expérimentés

Ces différences majeures illustrent les caractéristiques et les exigences contrastées de la Loche clown et de la Koï.

Koï essayant de manger des loches de clown : que faire maintenant ?

Si vous remarquez que vos carpes koï présentent un comportement agressif envers vos loches clownesques et tentent de les manger, il est crucial de prendre des mesures immédiates pour protéger les loches clownesques. Voici quelques mesures que vous pouvez prendre :

  • Séparez les loches de clown : Retirez les loches clown de l’étang de carpes koï et placez-les dans un aquarium ou un réservoir séparé. Cela garantira leur sécurité et empêchera d’autres agressions ou des dommages potentiels.
  • Fournir un environnement approprié : Mettez en place un réservoir approprié pour les loches clown avec une filtration appropriée, des cachettes et des paramètres d’eau appropriés. Assurez-vous que le réservoir répond à leurs besoins spécifiques, y compris la température, le débit d’eau et les compagnons de réservoir appropriés si vous le souhaitez.
  • Surveillez les carpes koï : Surveillez de près les carpes koï dans l’étang pour vous assurer que leur comportement revient à la normale. Si l’agression persiste ou devient un problème récurrent, envisagez de fournir des cachettes supplémentaires ou de réorganiser la disposition de l’étang pour créer des territoires distincts pour les loches koï et clown.
  • Évaluer la compatibilité du réservoir : Évaluez la compatibilité des compagnons d’aquarium dans l’étang de carpes koï. Il est possible que la présence d’autres poissons ou la densité globale de la population contribuent au comportement agressif. Ajustez la densité d’ensemencement ou envisagez d’éliminer tout poisson agressif qui constitue une menace pour les loches clowns.
  • Stratégies d’alimentation : Assurez-vous que les carpes koï reçoivent une alimentation équilibrée qui répond à leurs besoins nutritionnels. Les koïs affamés peuvent être plus enclins à un comportement agressif, alors pensez à les nourrir plusieurs fois par jour pour réduire leur proie à s’attaquer à d’autres poissons.

N’oubliez pas que chaque poisson a des comportements et des exigences uniques, et qu’il est essentiel de fournir un environnement approprié à tous les habitants.

Mon koï n’aime pas la loche clown : pourquoi ?

L’aversion de votre carpe koï pour les loches clowns peut provenir de divers facteurs. L’une des raisons possibles est la différence significative de taille entre les deux espèces. Les carpes koï, étant considérablement plus grosses, peuvent percevoir les plus petites loches clowns comme des proies potentielles ou peuvent causer des dommages par inadvertance en raison de leur disparité de taille.

De plus, pendant la saison de frai, les carpes koï peuvent présenter un comportement territorial, devenant agressives envers les autres poissons qui pénètrent dans leurs aires de reproduction.

La présence de loches clowns sur leur territoire peut déclencher cette agression.

Les carpes koï peuvent-elles tuer la loche clown ?

Bien qu’il soit théoriquement possible pour les carpes koï de tuer la loche clown, de tels événements sont relativement rares. Cela peut être possible car les carpes koï peuvent devenir beaucoup plus grandes que la loche clown et peuvent les considérer comme des proies potentielles.

Cependant, il peut parfois être possible pour Koi de tuer Clown Loach car ils ne sont absolument pas compatibles pour vivre ensemble.

FAQ et réponses

La loche clown peut-elle vivre avec les carpes koï en hiver ?

Non, la loche clown ne peut pas vivre avec les carpes koï en hiver en raison de leurs préférences de température différentes.

La loche clown peut-elle vivre avec des carpes koï en Floride ?

Oui, Clown Loach peut vivre avec des carpes koï en Floride car le climat permet des températures appropriées tout au long de l’année.

Combien de temps la loche clown peut-elle vivre avec les carpes koï en hiver ?

La loche clown peut ne pas survivre à la vie avec les carpes koï en hiver en raison de sa sensibilité aux températures plus froides.

Conclusion

Jusqu’à présent, il est évident que Koi et Clown Loach ne peuvent pas vivre paisiblement dans le même aquarium ou à peu près ! Et la plupart des pisciculteurs expérimentés ne recommanderont jamais d’essayer cela.

Si vous êtes quelqu’un qui cherche désespérément à garder des carpes koï avec Clown Loach, vous risquez de faire du mal à votre petite Loche clown. Même, vous pourriez finir par tuer votre loche clown par Koi.

Il est donc fortement conseillé de les garder tous les deux séparés pour une meilleure durée de vie et une meilleure expérience d’aquarisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut